arbre5Voici la seconde partie du compte-rendu de ces derniers jours, suite à la conférence de Chrystal du 6 novembre. (la première partie)

La troisième méditation concernait la distinction cœur/mental, ou comment accéder au message de notre cœur (notre chemin de vie) en laissant parler notre mental, puis en lui demandant de laisser la place au message du cœur. J'ai fait cette méditation grâce au replay et les conditions n'étaient pas identiques au live. D'ailleurs, la première fois, j'ai été très déstabilisé, parce que je n'entendais rien. Ni le message du mental, ni celui du cœur. Pourtant, je suis habitué à recevoir des messages... Du coup, j'ai eu peur, peur de ne rien comprendre, peur de ne pas y arriver.

Et j'ai compris que c'était justement le message de mon mental. Il me dit que j'ai des peur, beaucoup de peurs. Mes peurs, je les affronte depuis plusieurs années, et il faut dire que je pars avec un bagage plutôt rempli. Il y en a que j'ai abandonnées, mais il m'en reste certaines, et elles sont ressorties la seconde fois que j'ai fait la méditation : « peur de l'avenir, de m'exprimer, de concrétiser mes rêves, d’être jugé, rabaissé, détruit. »

Quant au message du cœur, il n'a pas été immédiat. Il se fera plus clair en temps voulu, sans doute lorsque j'aurai affronté mes peurs. Parce que depuis, mes peurs apparaissent et on me demande de les affronter, de les aimer, de les remercier et de les transmuter – merci. J'apprends que ces peurs peuvent être transmutées par l'Amour, tout comme n'importe quelle entité négative. Ce matin, par exemple, j'ai ressenti la peur d’être manipulé par les autres. Elle m'apparaissait comme un gros nuage noir. Le nuage s'est depuis effiloché, et la peur apaisée.

 

La dernière méditation de Chrystal concernait une parte de soi à transmuter, la part « terroriste », celle qui nous met en colère, nous rend violent, nous fait dire des mots qu'on ne pense pas. En ce moment, il y a beaucoup de violence sur Terre, et nous ressentons de la colère, beaucoup de colère, alors que très souvent ce n'est même pas notre colère ! Mais si cette colère étrangère arrive à s’agripper à nous, c'est qu'elle trouve une accroche, et c'est cette accroche que je me suis permis de libérer grâce à cette méditation.

monstre rouge

Cette part « terroriste » de moi-même, je l'ai visualisée comme un petit monstre poilu, dentu, de couleur rouge-brun, qui se logeait au-dessus de mon œil droit, au niveau du sinus. Je lui ai apporté de l'amour et de la tendresse, je lui ai fait un câlin. Il est devenu vert (couleur du chakra du cœur). Je l'ai accueilli et me suis dit, « tu peux rester aussi longtemps que tu veux ». il a fini par disparaître dans une lumière jaune.

Voilà donc ce que m'a apporté la méditation de Chrystal. La libération de schémas obsolètes, de peurs, une façon de rendre l'ascension plus fluide. Mais surtout des outils que je pourrai utiliser plus tard. Personnellement, je suis une boite à outil, un couteau suisse énergétique. Je n'ai pas d'étiquette. Le chamanisme, la kinésiologie, la géobiologie, les pierres, les arbres, tout me nourrit, tout m'aide, tout est utile à intégrer. Je suis absolument incapable de reproduire une méthode. Je laisse mon corps et mes guides décider de ce qui est bon à faire et à quel moment.

Namaste !