Par Sylvain

transfoEn ce moment, et depuis le début de l'année, je vis une expérience étrange. Une énergie de transformation vient s'agglomérer en moi.

 

Au début, ça a été des visions de serpent (le serpent et l'animal lié à la transformation). Puis, la sensation de me sentir différent. En soi, il n'y a rien d'exceptionnel à ce changement. Depuis que je me suis ouvert à la spiritualité, je suis en constante évolution, entre prises de conscience, modification de mes sensations et changement de mes trajectoires de vie. Il n'y a que l'amour de mes proches qui est stable, sans soute parce qu'ils évoluent en même temps que moi (ou moi en même temps qu'eux). Et parce que mon évolution fait évoluer mon cercle d'amis : ceux qui n'arrivent pas à suivre sont laissés temporairement de côté, ceux qui sont en avance sur moi me tirent à eux.

 

Cette évolution est donc loin d'être personnelle. C'est l'humanité, ou du moins une partie de l'humanité qui en bénéficie. Pour beaucoup de monde, 2015 a été une année difficile : désillusions, chocs, perte de repères. L'Univers ne nous a pas ménagé. Mais j'ai senti le basculent dès le 1er janvier (tout comme il y avait eu le même basculement un an auparavant) et cette année sera différente. Ceux qui ont réussi à comprendre les messages de 2015 auront une année 2016 riche en accomplissements.

 

Mais je n'avais aucune intention de parler du Monde. Juste de moi.

Il y avait quelques jours, j'ai eu une comprehension plus fine de ce que signifiait la transformation intérieure dont j'étais l'objet (ou a souvent la compréhension bien après le message). C'est une capacité à transformer l'énergie.

Dans les romans de Fred Vargas, aventures du commissaire Adamsberg, il existe un personnage nommé Rettancourt. Cette policière est capable de "convertir son énergie". En pratique, elle peut faire n'importe quoi : travailler durant des jours et des jours sans s'arrêter, soulever une charge trop lourde pour elle, devenir aussi invisible et insignifiante qu'une souris. Je l'imagine comme une enveloppe pleine d'énergie, énergie qu'elle peut mobiliser à loisir, envoyer dans les membres, dans la tête, ou au contraire faire refluer au plus profond d'elle-même. Elle peut aussi faire évoluer cette énergie, la rendre rouge, explosive, perforante, ou bleue, passive, tout en compassion.

corps-producteur-denergie

Ce qui m'arrive depuis quelque temps est de cet ordre (mais moins impressionnant) : mobiliser les énergies qui parcourent mon corps et les transformer selon mon envie / mon ressenti. Je suis stressé (une autre manière de dire que j'ai peur) parce que je dois appeler une personne que je n'aime pas. Surprise ! Je vais avoir la possibilité de convertir cette peur en une énergie flamboyante, qui me pousse à agir.

Ca n'a pas toujours été aussi simple. Au début, ça a été des émotions qui m'assaillaient sans raison. Mais des émotions que j'arrivais à identifier, dont j'arrivais à percevoir l'inutilité, la nocivité. Suivant les conseils d'une amie, je me suis dit "cette émotion n'est pas utile, je souhaite qu'elle trouve sa juste place". Et l'émotion est venue se loger à sa place dans le corps, disponible en cas de besoin.

La prise de de conscience de cette capacité m'ouvre des potentiels énormes : ne plus subir ses émotions nocives, ni celles des autres, mais les convertir en énergie pour avancer, en conscience. Mobiliser ses énergies pour le repos, l'aide aux autres, l'action, l'acceptation, le travail cérébral, en fonction de ses disponibilités et de son rythme personnel.

Il est temps que chacun prenne conscience de son potentiel personnel, de ses capacités d'action, de création, mais aussi de ses limites et des obstacles à surmonter. Nous sommes tous des courants, des ondes qui vibrons à un rythme propre. Mais nous pouvons nous adapter. Nous en avons l'envie et le besoin.

Belle vie à vous