Par Sylvain

Avec Maggy, nous avons découvert un lieu très particulier, par cette chaude matinée de juin. Un lieu autour d'Agonac, que je vais vous faire découvrir.

Caractéristiques énergétiques :

Le lieu se situe sur une hauteur. Il se compose d'un alignement de trois arbres remarquables, suivi d'une sorte de minuscule grotte (plutôt une faille). Le premier arbre, un vieux noyer, représente le principe Yang, masculin, tandis que la grotte incarne le principe féminin, Yin. Le site est donc totalement équilibré et cohérent, et chacun peut y trouver son compte.

Les trois arbres et la grotte sont alignés le long d'un réseau géobiologique orienté sud-est / nord-ouest, qui passe notamment par le cimetière et l'église d'Agonac. Je ne m'y connais pas assez en géobiologie pour déterminer de quel type de réseau il s'agit, ni son niveau, mais il doit être plutôt puissant.

Les caractéristiques du lieu sont donc : réseau géobiologique puissant + point haut (énergie solaire yang) + faille (énergie tellurique yin)

 

Système de défense :

Tous les sites particuliers ont un moyen de défense. Ça peut être un dispositif qui repousse le visiteur éventuel par la peur, ou qui le dissimule. Ici, le mode de défense est inédit pour moi : la confusion.

Tout s'abord, il y a un lutin qui habite ici. Un lutin, c'est un petit être farceur qui aime apparaît et disparaît sans arrêt. Dans mon cas, il m'est apparu alors que je m'asseyais. j'avais l'impression d'avoir aperçu quelqu'un, alors que c'était un simple arbre. J'ai immédiatement pensé à un lutin. Je me suis désintéressé de lui, mais il s'est approché par l'autre côté, et a grimpé sur mon dos. Il était amical... mais joueur. Et finalement, je ne suis certain d'aucune des réponses que j'ai eu en ce lieu (encore moins des réponses qu'il ma fournies, lui).

Mais le lutin n'agit pas de sa propre initiative. Il fait partie d'un processus qui contribue à brouiller les pistes. Ici, pas de certitudes. Il faut lâcher prise, ne pas chercher à tout savoir, sous peine de ne rien savoir.

Nous avons tout de même réussi à glaner quelques information...

Visite guidée :

La première chose que l'on remarque en arrivant est le gigantesque (et vieux) noyer. Il abrite un faune, qui est aussi le gardien du lieu. Lorsque j'ai essayé de connaître son nom, le premier patronyme qui m'est venu à l'esprit est Abraham.

DSCF2137 Le noyer abritant le gardien, dans toute sa splendeur.

 

Il habite dans le noyer, ainsi qu'un nain et un gnome. Ces derniers vivent dans les racines et s'abreuvent de l'énergie du réseau souterrain.

Avant de pouvoir m'adresser à l'arbre, j'ai dû montrer patte blanche, attendre que le gardien me juge digne de communiquer avec lui. (et encore, avec cette énergie de confusion, la communication n'a pas été excellenet, Maggy s'est mieux débrouillée que moi).

Au début, avant de me présenter, j'ai essayé de toucher l'arbre : je me suis éraflé le doigt. Ensuite, j'ai voulu prendre une photo, je me suis mis à éternuer. J'ai alors compris que j'avais quelque chose à faire avant d'interragir avec le lieu.

Un peu plus bas, se trouve un chêne particulier, avec quatre branches très basses. Ce sont des branches à fées. D'après ce que j'ai compris, quatre fées se reposent dans cet arbre. Il y a de la place pour un elfe, mais elle est actuellement vacante (les êtres de la nature, ça va, ça vient).

DSCF2139 On voit bien les 4 branches basses.

 

D'après Maggy, il y a aussi dans cet arbre un l'elémental du bois, mais ce pourrait être une farce du lutin.

Encore plus bas, un autre chêne, beaucoup plus imposant, abrite d'autres êtres de la nature. Nous ne nous sommes pas arrêtés pour déterminer de qui il s'agissait.

DSCF2150 Ce chêne conserve encore tous ses secrets.

 

Car à son pied, se trouve une enceinte, aboutissant à une petite faille, directement reliée à  un esprit primordial de la terre, profondément yin. La petite structure a jadis eu un toit, et devait certainement servir d'abri. Désormais, c'est juste un lieu protégé, particulier, animé d'une forte énergie féminine.

Au début, j'ai essayé d'y pénétrer. J'ai immédiatement senti que je n'étais pas le bienvenu. Maggy y est entrée sans problème. Elle s'est connectée à la présence féminine qui habite le lieu, et a prévu d'y revenir, avec d'autres femmes.

DSCF2149 La porte par laquelle je n'ai pas pu passer.

Après la visite :

La présence qui m'a le plus marqué dans ce site est sans conteste le lutin. De retour à la maison, j'ai réalisé à un moment je n'arrêtais pas de faire des blagues (tu me passes le sel ? Oui... enfin non, ha ha) pas toujours très drôles, et j'ai compris que j'étais toujours relié à cet être. Je m'en suis déconnecté et mon humour est revenu à la normale. Mais j'ai trouvé son contact sympatique, léger, et il faudra que je pense à faire appel à lui dans les moments de lourdeur, de morosité.